Russie- Ukraine : Volodymyr Zelensky affirme que  » la Russie ne nous brisera pas » après de nouvelles attaques !

Volodymyr Zelensky a déclaré que la Russie « ne nous brisera pas » alors que les Russes frappent à nouveau le pays. Cela fait déjà plusieurs mois que la guerre entre la Russie et l’Ukraine est au centre des actualités du monde. Le président ukrainien semble ne pas être affaibli par toutes les frappes russes.

Volodymyr Zelensky est convaincu que son pays sera vainqueur

Lundi 17 octobre, une série de drones kamikazes a frappé la capitale Kiev, tuant quatre personnes et causant d’importants dégâts dans la ville. Malgré cela, le président ukrainien reste convaincu que son pays sera victorieux. « L’ennemi a terrorisé la population civile pendant toute la nuit et la matinée. » – a-t-il écrit sur son compte Telegram.  Des drones kamikazes et des roquettes ont attaqué toute l’Ukraine. Un immeuble résidentiel à Kiev a été touché.

Il a ajouté : « L’ennemi peut attaquer nos villes, mais il ne peut pas nous écraser. Seuls un juste châtiment et la condamnation de la postérité attendent les occupants. Et nous serons victorieux.’’

Après cette attaque, Andriy Yermak, le chef de cabinet du président, a déclaré : « Nous avons besoin de plus de systèmes de défense aérienne, et rapidement. Nous n’avons pas le temps d’être lents. Plus d’armes pour défendre l’espace aérien et détruire l’ennemi ». Les États-Unis ont prévenu qu’ils imposeraient des sanctions aux entreprises et aux pays impliqués dans le programme de développement de drones de l’Iran.

Un porte-parole du département d’État a déclaré : « Toute personne faisant affaire avec l’Iran qui pourrait avoir un lien avec le développement de drones ou de missiles balistiques ou le flux d’armes de l’Iran vers la Russie devrait être très prudente et faire preuve de diligence raisonnable. Les États-Unis n’hésiteront pas à recourir à des sanctions ou à prendre des mesures contre ces personnes. »

Encore, une nouvelle frappe de Valdmir Poutine

Mardi, de nouvelles attaques russes ont frappé les infrastructures énergétiques de plusieurs villes ukrainiennes, dont la capitale Kiev, après une vague d’attaques similaires par des drones suicide.

À l’approche de l’hiver, « 30 % des centrales électriques ukrainiennes ont été détruites depuis le 10 octobre, ce qui a entraîné des coupures de courant massives dans tout le pays ». – Le président ukrainien Volodymyr Zheleznyi a écrit sur Twitter qu’il refuse de négocier avec le président russe Vladimir Poutine.

Le responsable présidentiel Kirill Timochenko a déclaré à la télévision : « La situation du pays est aujourd’hui critique, car nos régions sont interdépendantes. » Il a ajouté que « le pays doit être préparé à d’éventuelles urgences en matière d’électricité, d’eau et de chauffage ».

Selon les autorités, à 10 heures GMT, les attaques avaient tué au moins une personne à Mykolayiv (dans le sud) et deux à Kiev.  Des dizaines de villes et villages à travers le pays ont été touchés. Des coupures de courant ont été signalées dans la capitale et dans d’autres régions. 

Les drones iraniens

La société ukrainienne Energoatom a aussi accusé mardi l’armée russe d’avoir « enlevé » deux responsables de la centrale nucléaire de Zaporizhia (sud). C’est la plus grande centrale d’Europe occupée par les troupes russes depuis mars. Depuis l’invasion russe du 24 février, la centrale a été soumise à des bombardements réguliers et à des coupures de courant, faisant craindre une catastrophe nucléaire.

« Au cours des dernières 24 heures, l’ennemi a mené 10 attaques à la roquette et 58 frappes aériennes et a tiré jusqu’à 60 lance-roquettes multiples » a rapporté l’état-major ukrainien mardi matin.

Il a également indiqué que les forces russes avaient déployé 43 drones Shahed-136 de fabrication iranienne, « dont 38 ont été abattus par des soldats ukrainiens ». Il a revendiqué la responsabilité de « 22 attaques » menées par l’armée de l’air ukrainienne lundi, montrant une fois de plus l’incapacité de la Russie à établir sa supériorité aérienne.

La rédaction

Leave a Reply

Your email address will not be published.