Mauritanie : une revalorisation de 20% des salaires pour les civils et les militaires

A l’occasion du 62e anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie, le président Mohamed Ould Cheikh Al-Ghazouani a annoncé lors de son adresse à la nation, une revalorisation de 20% des salaires des fonctionnaires militaires et civils à partir de janvier 2023 ainsi qu’une hausse de 50% du salaire minimum.

Le président a annoncé une augmentation des salaires

A partir de janvier 2023, les fonctionnaires mauritaniens auront une hausse de salaire. C’est ce qu’a annoncé le président de la République lors de son discours à la nation, diffusé sur la télévision nationale mauritanienne, le 28 novembre dernier. Le président Ould El-Ghazouani a annoncé une augmentation de 50% du salaire minimum et une croissance de 66% des allocations familiales versées par la Caisse nationale de Sécurité sociale.

« L’amélioration de vos conditions de vie, l’appui à votre capacité de résilience et vous offrir une vie digne constituent l’objectif majeur de tous nos efforts et l’axe central de toutes les politiques publiques. Nous saisissons parfaitement les répercussions négatives que vous avez subies du fait des différentes crises que traverse le monde et nous ne ménagerons aucun effort pour alléger leur impact sur vous en prenant toutes les mesures possibles de nature à y contribuer », a déclaré le chef de l’Etat au peuple mauritanien. Ensuite, le président a fait une revue de ses trois ans de règne, tout en mentionnant que le pays a connu une croissance dans son économie de l’ordre de 5,3% en 2022.

Une gestion maîtrisée de la dette

Lors de son discours, le président de la République a mentionné que son gouvernement a réussi à « faire face à l’endettement, dont le niveau était extrêmement élevé, épuisant l’économie nationale et entravant, presque complètement, la capacité de Nouakchott à accéder aux fonds étrangers ». C’est à ce titre qu’en octobre dernier, le Fonds monétaire international (FMI) a salué la politique de gestion de la dette menée par le gouvernement mauritanien ces dernières années. Il l’a qualité de bonne, notamment en ce qui concerne le règlement des dettes koweïtiennes accumulées depuis 40 ans. En effet, en août 2021, le gouvernement a annoncé qu’il était arrivé à éponger toutes ses dettes envers le Koweït.

Tout de même, il est important de mentionner que la pauvreté bat son plein en Mauritanie. Plus de 31% de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté selon des données officielles. La Banque mondiale a classé la Mauritanie parmi les « pays les moins avancés » puisqu’elle occupe la 160e place sur les 189 pays en ce qui concerne l’indice de la croissance humaine.

Une coopération entre les USA et Nouakchott en matière de l’énergie

Lundi dernier, le gouvernement américain et celui de la Mauritanie se sont réunis par vidéoconférence afin de parler de la coopération énergétique entre les deux nations, ce qui permettra d’accorder des ressources au programme du secteur énergétique mauritanien. Les discussions ont eu lieu entre le ministre du pétrole, des mines et de l’énergie, Abdel Salam Ould Mohamed Saleh, avec le sous-secrétaire d’Etat américain, Jeffrey Pyatt, en présence de l’ambassadrice américaine en Mauritanie, Cynthia Kierscht.

Ce dialogue, selon le ministère mauritanien du pétrole, de l’énergie et des mines, est destiné à développer les projets énergétiques communs visant une transition énergétique, à soutenir les voies d’augmentation des énergies renouvelables et de leur production, et à s’attaquer aux causes profondes du changement climatique. Les deux parties se sont déclarées déterminées à s’engager dans des discussions accentuées sur les domaines cités dans les prochains mois.

La rédaction.

Leave a Reply

Your email address will not be published.