Sahel

Frappes aériennes à l’Est du Burkina FASO

« Nos forces ont frappé à l’Est. Je me réjouis de ce succès et félicite les Chefs et leurs hommes engagés dans la lutte contre le terrorisme sur le terrain et dans les États majors. Merci aux populations de remonter le renseignement ». dit le président burkinabé.

« Une guerre nous est imposée. Nous pouvons plier, mais jamais nous ne romprons. Ma compassion pour toutes les familles éprouvées. Nous devons désormais être résilients face au fléau. Dieu bénisse le Burkina Faso, que nous devons, dans l’unité de ses fils, travailler à bâtir » s’exprimé le chef de l’Etat.

« A la suite de renseignements fiables obtenus, les Forces armées nationales ont mené des frappes aériennes Rechercher frappes aériennes et des opérations de ratissage dans la zone de Pama et de Gayeri », lit-on dans le texte.

Le Chef d’Etat-major Général des Armées a dit remercier les vaillantes populations de l’Est du Burkina pour leur coopération et les invite à continuer d’appuyer les Forces Armées Nationales dans leur difficile mission de sécurisation et de protection des Burkinabè.
Selon lui, l’engagement et la détermination des unités sur le terrain, et l’implication de tous « permettra de vaincre la menace terroriste ».
Lors d’une conférence de presse, le ministre de la Sécurité Clément Sawadogo a indiqué que « récemment dans le mois d’août, nous avons mis sur le terrain plus de 800 hommes dans l’Est, pendant 15 jours ».
« Ce qui nous a permis d’interpeller un grand nombre de terroristes présumés. Près d’une centaine et de les mettre entre les mains du procureur qui a relâché un certain nombre ».

Hamidou ISSA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *