Sahel

Mali : Une maladie dangereuse fait ravage dans la commune de Mondoro région de Mopti

Une maladie mystérieuse dont les causes restent encore à déterminer fait des victimes dans le cercle de Douentza, région de Mopti. Cette maladie commence d’abord par le pied tout en rendant la personne paralysée, une fois que cette maladie prend la personne il ne pourra plus marcher encore.

Les pieds se gonfles et la personne est à terre jusqu’à ce qu’il guérisse où qu’il meurt. Selon des élus de la localité, cette pathologie a d’abord commencé d’abord dans la zone de N’DAKI dans la commune de Gossi région de Tombouctou avant de contaminer la zone nord de Boulikessi dans la commune de Mondoro depuis plus de 5 mois.

Ce dernier temps cette maladie a été observer dans les villages de Douna et Niangassadiou toujours dans la commune de Mondoro et déjà fait plus de 40 morts en seulement trois mois.

 Nous avons fait une enquête poussée sur les causes de cette maladie méconnue par les médecins et les agents de Santé, nous avons discutés avec  des élus de la commune de Mondoro d’abord après les chefs de villages de la commune Peulhs comme Dogons sur les causes de cette maladie et de l’insécurité dans cette commune et à la fin nous avons atteint la population civile effrayée par cette situation d’insécurité  et nous n’avons trouver aucune cause d’empoissonnement ou d’intoxication faisant état certains médias de la part certaines personnes mal intentionnées parlaient d’empoissonnement des puits de ces villages par la milice peule ASS, alors qu’aucune milice peule ne se trouve dans la commune de Mondoro.

Nous tenons à former les gens qu’aucune milice peule n’existe dans la commune de Mondoro, il y’a des groupes du nébuleuse secte islamiste djihadistes qui existe dans cette zone et qui sème chaque jour la terreur, les villages dogons comme Douna, Niangassadjou, Korokana et Mondoro révolté par cette situation qui ont prit des armes contre les djihadistes et qui sont assiégé actuellement par ces mêmes djihadistes. D’autre zone comme Dioulouna, Boulikessi, TIlewedou, Orthogo, peulhs et dogons vivent en parfaite harmonie.

Alpha ONGOIBA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *