Sahel

Gassel : quand la bonne foi de l’armée tourne au drame.

Gassel est un village dans la commune de Mondoro, cercle de Douentza, région de Mopti

Lundi  le 18/06/2018 une unité de l’armée malienne (béret rouge) base à Boulikessi en patrouille dans le secteur de Gassel tombe sur un affrontement entre peul et dogon  en tentant d’intervenir entre les deux belligérants le renfort dogon venu du village de Yangassadiou  attaque l’unité pensant toujours faire face aux peuls après la riposte de l’armée par des tirs de sommation la milice comprend que les armes utilisées contre eux ces dernières minutes ne sont pas les armes d’habitude des peulhs mais c’est l’armée malienne même qui leurs tires dessus.  Les dogons décident de se battre en retraite direction le village le plus proche mais dans leurs fuites ils tombent sur une partie de l’armée qui arrêt 6 jeunes dogons qui seront par la suite relâcher grâce à leurs parents travaillant dans cette même unité des bérets rouge d’ailleurs l’unité en question est commandée par un dogon natif de la zone. « Alors on n’est pas surpris de voir les civils peuls qui sont attaqués au début par les dogons se faire tuer, arrêter et torturer par l’armée » témoin Ahmadou Issa Diallo qui a perdu son fils dans l’avènement. Selon des sources après le retrait des dogons l’armée a procédé a des tirs qui ont fait plusieurs victimes et des arrestations. Les mêmes sources confirment la disparition de plusieurs civils arrêtés devant leurs femmes et enfants dans ce village.

   Moussa ONGOIBA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *